Recherche par année
France / Monde

Signature du traité de Versailles.
28 juin 1919

Une Europe redessinée
La Conférence de la paix s'ouvre à  Paris en janvier 1919. Les pays vainqueurs y réfléchissent à  des traités de paix mettant en place un ordre international plus juste tout en satisfaisant Leurs intérêts nationaux. Le texte servant de base à  leurs discussions est Le message en 14 points du président des États-Unis Wilson.
À l'issue des discussions, un traité est signé entre les Alliés et chaque pays vaincu (1919 et 1920) ; le traité de Versailles, signé avec l'Allemagne, cherche avant tout à  l'empêcher de refaire une guerre ; Les autres traités signés avec l'Autriche, La Hongrie et la Turquie démembrent Les empires et dessinent Les frontières de nouveaux États. Une Société des nations (SDN) est créée pour maintenir la paix dans le monde.
Une Allemagne jugée responsable
Le traité de Versailles entre les puissances victorieuses et l'Allemagne est signé le 28juin 1919 :
— L'Allemagne est rendue responsable de la guerre et, à  ce titre, elle est obligée de payer des réparations pour dommages de guerre aux vainqueurs.
— Elle perd une partie importante de son territoire (l'Alsace-Lorraine qui revient à  la France, les régions orientales rattachées à  la nouvelle Pologne) et se trouve partagée en deux zones isolées l'une de l'autre par le « couloir de Dantzig ». Elle perd aussi toutes ses colonies.
— L'armée allemande est réduite à  100 000 volontaires et privée d'armes lourdes comme Les tanks ou les avions. De plus, la région du Rhin est démilitarisée et en partie occupée.
Une paix fragile
Les Allemands considèrent que le traité de Versailles a été « dicté » par les Alliés et qu'il est profondément injuste. Dans les années qui suivent la guerre, ils le rendent responsable de toutes les difficultés que traverse le pays.
Beaucoup d'États ne se satisfont pas de leurs nouvelles frontières et les conflits frontaliers se multiplient. Il faut attendre 1923 pour que les frontières se stabilisent.
Si les principales nationalités d'Europe ont obtenu leur indépendance, il subsiste des minorités nationales avides de libertés dans de nombreux États (Allemands et Hongrois en Tchécoslovaquie par exemple).<b>Les représentants des quatre pays vainqueurs à la conférence de la paix.</b><br>De gauche à droite Llyod George (Royaume-Uni), Orlando (Italie), Clemenceau (France) et Wilson (Etats-Unis).
>>>>>

(France - Première Guerre mondiale - - - - )


Haut de page 

[Proposer une date, une modification - Signaler une erreur, un abus]

Date de dernière modification de cette page 

02/09/2022 18:00