Recherche par année
France / Monde

Charles Martel arrête les Arabes à Poitiers.
25 octobre 732

Après sept jours d'hésitation, les cavaliers arabes décident enfin d’attaquer les guerriers francs, près de Poitiers. C’est le premier jour du Ramadan. « Le paradis est devant, l‘enfer est derrière », crie leur chef Abd-al Rhaman. Ce sont les combattants de la foi, une poignée de guerriers nomades, venus porter l’islam au-delà des limites du monde et participer à la grande razzia dans les forêts de la Gaule. Ils ont déjà brûlé et pillé les villes de Bordeaux et de Poitiers et se dirigent maintenant vers Saint- Martin-de-Tours, l’un des plus riches et des plus illustres monastères de la chrétienté. Eudes, duc d'Aquitaine, n‘est pas parvenu à les arrêter. Et, en bon chrétien, il n’a pas hésité à faire appel à Charles Martel, son ennemi venu du Nord. Celui-ci s’est précipité pour défendre ce sanctuaire. Les soldats francs, solidement armés, forment un mur défensif autour du monastère face aux assauts successifs de la cavalerie arabe. Dans la mêlée, le chef Abd al-Rhaman est tué. « Le paradis est à l'ombre des sabres », dit le Coran. Mais l‘élan des Arabes n'en est pas moins brisé: leur armée s’évanouira avec les brouillards de la nuit. Un siècle après la mort du Prophète (632), l'expansion arabe s’essouffle.

(France - - - - - )


Haut de page 

[Proposer une date, une modification - Signaler une erreur, un abus]

Date de dernière modification de cette page 

18/09/2019 15:48