Recherche par année
France / Monde

Mort de Richard Coeur de Lion

  • Si la vie du roi Richard a fait naître bien des légendes, c'est une légende qui causa sa mort. Le bruit qu’un trésor est découvert au château de Châlus en Limousin l‘attire et l'oppose au vicomte de Limoges, son vassal. Pendant le siège du Château, une flèche mortelle vient abattre le héros. Troisième fils d‘Henri Il et d'Aliénor d’Aquilaine, ce Plantagenêt, qui fut plus angevin qu'anglais, qui ne parlait pas la langue de ses sujets et qui ne passa même jamais une année entière dans son royaume d’Angleterre, était à la fois un troubadour habile et un bouillant chevalier. Représentant pour ses contemporains un idéal de bravoure, de force, de générosité et de hardiesse, il est le héros chevaleresque qui, comme dans les chansons de geste, pourfend d'un coup d'épée un Sarrasin dans son armure. Allié à Philippe Auguste pour la IIIe Croisade, il prit Chypre et surtout Saint-Jean-d'Acre en 1191. Ses exploits portèrent ombrage au roi de France et Richard resta seul pour vaincre Saladin à Arsuf et conclure avec lui une trêve en 1192, après son échec devant Jérusalem. La rivalité et les complots de Philippe Auguste, allié contre lui à son frère Jean sans Terre, précipiterent son retour. Naufrage en Dalmatie, il se déguisa pour traverser les terres d‘un autre ennemi, le duc d‘Autriche. Mais, pris et livré à l’empereur, il dut payer une énorme rançon pour être relâché. Il construisit le Château-Gaillard pour protéger la Normandie. Marié à Bérangère de Navarre, il meurt sans héritier et sera enterré à Fontevrault.Agrandir l'image

    (Grande-Bretagne - Règne de Richard Cœur de Lion - - - - Chinon)

  • Haut de page 

    [Proposer une date, une modification - Signaler une erreur, un abus]

    Date de dernière modification de cette page 

    24/02/2017 12:56