Recherche par année
France / Monde

Le gouvernement de Richelieu (1624-1642)

  • Louis XIII fait du cardinal de Richelieu son principal ministre. Ce dernier ne manque jamais de se soumettre aux volontés de son souverain qui l'assure d'une confiance indéfectible.
    Richelieu est constamment mû par le souci de la grandeur du souverain et du renforcement de son autorité. Le roi tient son pouvoir de Dieu; tous ses sujets lui doivent obéissance et il ne peut tolérer le moindre obstacle.
    Aussi Richelieu s'attaque-t-il aux protestants accusés de former un « État dans l'État» ; il dirige lui-même le siège de La Rochelle, leur principale place forte, qui capitule en octobre 1628. Par l'édit d'Alès (1629), ils conservent les libertés religieuses, civiles et judiciaires accordée par l'édit de Nantes, mais perdent leurs avantages militaires. Cette paix consolide un régime de tolérance religieuse qui dure un demi-siècle.
    Pour venir à bout de l'opposition des grands, il se montre impitoyable : démolition de nombreux châteaux forts, exécution de certains comploteurs, tel le duc de Montmorency gouverneur du Languedoc, exil de la reine-mère.
    Pour renforcer la puissance de la France, Richelieu favorise le commerce maritime. Il réorganise la marine de guerre. Il pousse même le roi à entreprendre une politique étrangère active contre l'hégémonie continentale des Habsbourg de Vienne et de Madrid. A cet effet, il renforce l'armée qu'il porte de 10000 à 150000 hommes et déclare la guerre à l'Espagne en 1635. Agrandir l'image >>>>>


    (France - Règne de Louis XIII - Dynastie capétienne - - - )

  • Haut de page 

    [Proposer une date, une modification - Signaler une erreur, un abus]

    Date de dernière modification de cette page 

    09/11/2017 11:53